logo

L’interprétation consécutive

Interprète de conférence, un métier varié

Loin d’être répétitif, le métier d’interprète oblige le professionnel à constamment renouveler son
exercice : de nouveaux endroits, de nouvelles entreprises et des nouvelles thématiques. Le métier est varié jusque dans son format. On distingue en effet trois types d’interprétations :

– interprétation consécutive
interprétation simultanée
– interprétation de liaison

Commençons par l’interprétation consécutive :

L’avantage de l’interprétation consécutive, c’est qu’elle nécessite peu de moyen. L’interprète prend des notes pendant un discours et le restitue ensuite sur la base des informations glanées.

Typiquement, l’interlocuteur s’exprime pendant une dizaine de minutes dans sa langue et l’interprète reformule le discours dans la langue cible. Pour illustrer, un interprète français-anglais écoutera un discours en anglais et le restituera en français.

Forcément, l’interprétation consécutive laisse plus de liberté à l’interprète. Le professionnel a le temps pour ajuster son discours, faire l’impasse sur certaines tournures de phrases compliquées, éviter les répétitions, etc.

L’enjeu de l’interprétation consécutive réside à la fois dans la capacité de l’interprète à mémoriser et à prendre des notes.

Apprise pendant son cursus et pratiquée au fil des missions, la méthode pour prendre des notes diffère selon l’interprète de conférence même si généralement, le professionnel cherche à capter l’essentiel du discours.

Comments are closed.

Contact